Étude
19 February 2024

Chaque accident, un accident de trop !

19 February 2024

Médecine pour le Peuple lance un compteur d'accidents du travail mortels @alarme_accident

À Médecine pour le Peuple, nous recevons de nombreux patients qui souffrent de blessures dues à leur travail, c’est par exemple le cas de Paolo. Paolo est maçon il fait une chute de 2 m à partir d’une échelle. Plusieurs opérations au bas du dos sont nécessaires et les douleurs et les effets secondaires des anti-douleurs lui affectent le moral. Son cas prend alors aussi une composante psychologique :  l’idée de reprendre le travail trop tot , l’obligation de rester inactif à la maison trop longtemps et son conflit avec l’assurance ont eu raison de son bien-être mental. Son accident a eu lieu fin 2021 et il est toujours inapte au travail. Ou bien Louise, infirmière et qui a fait une vilaine chute sur un sol glissant, une opération du ménisque est nécessaire et un travail allégé préconisé mais difficilement accessible dans cette fonction.

Les accidents du travail sont un phénomène persistant et continuent d'être la cause de séquelles permanentes, voire de décès. Pourtant, trop peu d'attention est accordée à ce phénomène. C'est pourquoi MPLP lance un compteur sur X (anciennement Twitter). Parce que chaque accident est un accident de trop. 

100 accidents de travail mortels en Belgique chaque année

L’évolution technologique et la modernisation du monde du travail n’a jamais permis d’éradiquer les accidents et les blessures au travail. En effet, on observe une stagnation du nombre des accidents graves et mortels sur les presque 40 dernières années. Ainsi chaque année en Belgique, il y a environ 100 travailleurs qui meurent à leur travail ou en s’y rendant, 15.000 de plus garderont une séquelle à vie (source FEDRIS : Accidents du travail dans le privé et le secteur public 2022). 

Des accidents évitables

On a parfois une vue un peu fataliste sur les accidents de ce genre, mais lorsqu’on prend la peine d’analyser les causes des accidents, on remarque que beaucoup sont évitables. Certaines évolutions du monde du travail comme l’utilisation de plus en plus importantes d’intérimaires ou la facilitation du travail de nuit favorisent l’apparition d’accidents du travail. Il en est de même de la charge de travail élevée et la recherche interminable de profit.

C’est en analysant les accidents de manière plus globale qu’on comprend qu’un accident est souvent bien plus qu’une simple “erreur humaine”. 

Mise en lumière des accidents

C’est pourquoi avec Médecine pour le Peuple nous voulons dans un premier temps donner de la visibilité à ce phénomène. Nous avons décidé de mettre en place un “compteur” avec tous les accidents du travail mortel sur X (anciennement twitter). Ce compte X permettra aussi de partager et relayer tous les accidents pertinents sur les accidents du travail. Le compte doit aussi permettre à tout à chacun de nous alerter sur un accident du travail.

De manière générale, nous observons trop d’injustices pour les travailleurs en matière d’accidents du travail. Nous souhaitons les soutenir et les encourager à déclarer un maximum les accidents dont ils sont victimes et aussi les soutenir à obtenir les indemnisations à leur juste valeur. Evidemment cette visibilité doit amener vers un débat sur la santé et la sécurité des travailleurs et sur le contrôle de ce qui se passe dans les entreprises. Ainsi par manque de moyen, le contrôle de l’inspection du bien-être au travail n’est pas en mesure d’effectuer la mission que la loi lui impose à savoir passer en revue tous les accidents graves qui ont lieu. C’est pourtant à l’aide de ce contrôle qu’une faute de l’employeur peut être mise en évidence.

C’est pourquoi à Médecine pour le Peuple nous pensons aussi qu’il est urgent de renforcer les effectifs de l’inspection bien-être au travail afin qu’il puisse assurer cette mission de base et de prévention.  

Suivez notre compteur sur X

Partager sur
Nous utilisons des cookies à des fins opérationnelles, d'analyses statistiques, afin de personnaliser votre expérience.
Paramètres des cookies