Actualité
08 February 2024

Procès pour génocide, attaques contre les Nations Unies : le gouvernement israélien s'enfonce dans sa politique guerrière

08 February 2024

Des conclusion historiques

Le 26 janvier, la Cour Internationale de Justice a rendu des conclusions historiques. Face à la plainte de l’Afrique du Sud accusant l’État d’Israël de génocide, la Cour a jugé la plainte recevable et “plausible”. En l’attente d’un procès qui sera sûrement très long, elle a aussi ordonné une série de mesures dites “préventives” parmi lesquelles la fin du blocage de l’aide humanitaire ou l’arrêt de frappes sur les civils. La Ministre des Affaires étrangères d’Afrique du Sud a parlé de “victoire historique” et d’une “étape clef dans la lutte pour la justice du peuple palestinien”.

Ces mesures ne comprennent pas exclusivement un cessez-le-feu, mais comme le déclare la Ministre sud-africaine “dans les faits, ces mesures ne peuvent être appliquées que avec un cessez-le-feu”. Ces injonctions ne visent pas que Israël, mais aussi tous les états qui d’une façon ou d’une autre soutiennent le gouvernement israélien, y compris donc les pays européens.

Le gouvernement israëlien réplique

Dans les jours qui ont suivi, le gouvernement israélien a répliqué en lançant des accusations sans preuve selon lesquelles une dizaine d’employés de l’UNRWA auraient eu un lien avec les attaques du 7 octobre. Cette agence a été créée pour mettre en place de l’aide humanitaire pour les millions de réfugiés palestiniens dans différents pays. Elle prend en charge des missions sanitaires, d’enseignement et de service public, notamment dans la bande de Gaza. Par la suite, une série de pays comme les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont annoncé suspendre leur financement de l’UNRWA.

Jusqu’à présent, certains pays européens comme l’Espagne, l’Irlande et la Belgique ont annoncé maintenir ce financement. Mais il est essentiel de maintenir la pression au niveau national, comme au niveau européen. Une initiative existe pour un envoi automatique de mails aux responsables belges pour maintenir ce financement.

Récemment, les bâtiments de Enabel, l’agence belge de développement, ont été bombardés à Gaza par l’armée israélienne. Un bâtiment utilisé par la Belgique pour soutenir l’aide humanitaire et l’accès à l’enseignement sur place, dont l’emplacement est bien connu de l’armée israélienne. Une attaque ciblée contre un bâtiment belge ! Jusqu’à présent, l’ambassadrice israélienne a seulement été “convoquée pour explications”. 

Soutien à AL AWDA

Médecine Pour Le Peuple collabore avec l’hôpital Al Awda à Gaza. En plus des soins extraordinaires, ils se donnent également une mission sociale à travers une série de projets dans les quartiers. Une grande partie des bâtiments a été détruite par les tirs israéliens, et nous relayons leur demande de fonds ici en Belgique.

L’impunité du gouvernement israélien doit cesser, et la Belgique doit prendre des mesures fortes : un embargo militaire, l’expulsion de l’ambassadrice israélienne, et des sanctions économiques. 

Faites un don à AL AWDA

Partager sur
Nous utilisons des cookies à des fins opérationnelles, d'analyses statistiques, afin de personnaliser votre expérience.
Paramètres des cookies